Différences entre versions de « Toma lagi mor mane kata vyatha »

De Sarkarverse
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligne 105 : Ligne 105 :
 
Ne sois pas impitoyable !
 
Ne sois pas impitoyable !
  
Mon Ami, ô mon Doux Amour, parti  
+
Mon Ami, ô mon Doux Amour parti  
cette nuit de tempête.
+
cette nuit de tempête !
 
Mon cœur, d’un chagrin plein de souvenirs
 
Mon cœur, d’un chagrin plein de souvenirs
 
se brise de douleur.  
 
se brise de douleur.  
Ne heurte plus mes sentiments,
+
Près de moi assieds-toi, tendrement souris-moi
assieds-toi près de moi, tendrement souris-moi.
+
Ne heurte plus mes sentiments.
 
</poem>
 
</poem>
 
|}
 
|}

Version du 29 avril 2021 à 17:37

'Tomâ lâgi mor mane kata vyathâ'

Description de l'image Musical note nicu bucule 02.gif.
Chant de l'Éveil 654 
Sorti le 8 juillet 1983
À Madhu Malanca, Kolkata
Langue bengali
Auteur-compositeur Prabhat Ranjan Sarkar
Genre nostalgie spirituelle
Durée 6:02

Chants de l'Éveil


Tomâ lâgi mor mane kata vyathâ [Tant de peine j’ai, pensant à Toi] est le 654e des Chants de l'éveil ou Prabhat Samgiit de Prabhat Ranjan Sarkar[1].

Paroles

Translittération[nb 1] Écriture bengalie Traduction


Tomá lági mor mane kata vyathá
Tumi ki bujhite cáo ná
Háráye giyeche nayanera mańi
Tumi ki dekhiyá dekho ná

Áṋkhipáte mor nid náhi áche
Kata jug geche káṋdiyá
Parashamańi go kena dúre theke
Pulake calecho hásiyá
Mor mane eso mor vyathá bojha
Ár akaruńa theko ná

Caliyá giyáche baṋdhuyá ámár
Kon se jhaŕera ráte
Buk bheuṋge jáy dáruńa vyatháy
Smrti bhará vedanáte
Mor páshe baso priiti bhare háso
Ár abhimán karo ná


তোমা লাগি মোর মনে কত ব্যথা
তুমি কি বুঝিতে চাও না
হারায়ে গিয়েছে নয়নের মানি
তুমি কি দেখিয়া দেখো না

আঁখিপাতে মোর নিদ নাহি আছে
কত যুগ গেছে কাঁদিয়া
পরশমণি গো কেন দূরে থেকে
পুলকে চলেছো হাসিয়া
মোর মনে এসো মোর ব্যথা বোঝ
আর অকরুণ থেকো না

চলিয়া গিয়াছে বঁধুয়া আমার
কোন্‌ সে ঝড়ের রাতে
বুক ভেঙ্গে যায় দারুণ ব্যথায়
স্মৃতি-ভরা বেদনাতে
মোর পাশে বসো প্রীতি ভরে হাসো
আর অভিমান করো না

Refrain
Tant de peine j’ai, pensant à Toi
Tu ne le comprends pas ? (fin)
Tu me manques, ô prunelle de mes yeux !
Ne le vois-tu pas ?

Sous mes paupières, point de repos,
Combien de temps passé à pleurer ?
Ô [|Pierre philosophale] qui te gardes si distante, pourquoi ?
Tu étais venu souriant, dans un éclat de joie,
Comprend alors ma douleur,
Ne sois pas impitoyable !

Mon Ami, ô mon Doux Amour parti
cette nuit de tempête !
Mon cœur, d’un chagrin plein de souvenirs
se brise de douleur.
Près de moi assieds-toi, tendrement souris-moi
Ne heurte plus mes sentiments.

Notes

  1. Pour des renseignements sur la notation, voir la transcription du bengali.

Références

Notation musicale

Audio

Ecoutez Tomâ lâgi mor mane kata vyathâ sur Sarkarverse chanté par Ácárya Priyashivánanda Avadhúta

Modèle:S-start Modèle:Succession box Modèle:S-end