Théorie de l'Utilisation Progressiste

De Sarkarverse
Révision datée du 12 décembre 2013 à 12:19 par Jyotsna (discussion | contributions) (rajout d'un paragraphe)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Théorie de l'utilisation progressiste (désignée en anglais sous le nom de PROUT (prononcé praote), acronyme de Progressive Utilization Theory, utilisé par l'auteur) a été formulée par Prabhat Ranjan Sarkar en 1961 dans son précis philosophique Ananda Sutram. il en avait déjà, précédemment, donné les points essentiels dans son livre Idée et idéologie, 1959. Dans ses ouvrages subséquents, l'auteur a régulièrement développé le point de vue de cette théorie sur diverses difficultés sociales. En français, certains utilisent le sigle TUP, d'autres l'acronyme anglais PROUT.

Introduction

L'Utilisation progressiste s'appuie sur la notion de progrès. Selon l'auteur, le véritable progrès est un progrès spirituel et le but même de la TUP est de conduire à ce progrès. Comment cependant oeuvrer à son progrès spirituel si l'on consacre toute son énergie à sa survie? Il est donc souhaitable de consacrer toutes les ressources de ce monde à améliorer la situation matérielle et psychique de tous. Ceci n'est pas possible d'un claquement de doigts, c'est pourquoi, la TUP, qui s'appuie sur la pratique, propose d'oeuvrer dans ce sens de façon progressive et progressiste, autrement dit, d'étendre progressivement le progrès matériel à tous en s'appuyant sur la notion de mérite. La notion même d'utilisation souligne l'aspect éphémère de la propriété.

La société va aujourd'hui vers une plus grande intellectualité. En même temps, les troubles psychiques sont plus nombreux. Cela vient d'un manque d'équilibre entre la nature humaine et les rapports qu'instaure la société. Le quatrième principe fondamental de la TUP s'attaque à ce problème.

Les cinq principes fondamentaux de la Théorie de l'Utilisation progressiste

  1. Ne permettre à personne d’accumuler de richesses matérielles sans l’accord clair de la société.
  2. Utiliser au maximum et répartir rationnellement toutes les ressources matérielles, supramatérielles et spirituelles de l’univers.
  3. Exploiter pleinement le potentiel physique, psychique et spirituel de chacun et des organes collectifs de la société.
  4. Créer un juste rapport entre toutes ces utilisations, physiques, psychiques, matérielles, supramatérielles et spirituelles.
  5. Adapter l’utilisation aux changements d’époque, de lieu et de personnes dans une perspective progressiste.[1]

La Théorie de l'Utilisation progressiste résumée en seize aphorismes

par l'auteur dans son précis philosophique Anandasutram; les aphorismes ont été exprimés en sanskrit, les voici traduits du sanskrit en français:

  1. Au cours du cycle sociétal, une classe prédomine toujours.
  2. Au centre du cycle (sociétal), les sadvipras [ceux éveillés à la vérité] régulent le cycle.
  3. L'accélération forcée du mouvement [sociétal] permet de passer à une autre étape du cycle.
  4. Si la force accélérant le mouvement est intense, on a une révolution.
  5. Si la force s'exerce à contre-courant, l'on effectue un retour en arrière.
  6. Quand la force s'exerçant à contre-courant est intense, l'on parle de contre-révolution.
  7. Le parcours [du cycle] s'effectue par un tour complet.
  8. La diversité est la loi de la nature, il ne peut y avoir une totale égalité.
  9. Il faut fournir à tous les besoins minimums de l'époque.
  10. On distribuera les biens en surplus par ordre de mérite.
  11. L'augmentation du niveau de vie minimum est le signe de la vitalité d'une société.
  12. L'on n'accumulera pas de richesses sans la permission expresse de la société.
  13. L'on fera une utilisation maximum des ressources causales, subtiles et grossières [= physiques et métaphysiques] et on les répartira rationnellement.
  14. [L’on fera] également une utilisation maximum des aptitudes physiques, psychiques et spirituelles individuelles et collectives.
  15. L’on pondérera bien ces utilisations grossières, subtiles et causales entre elles.
  16. Les utilisations changent avec le temps, l'endroit et les personnes, que ces utilisations soient progressistes ![2]

Telle est la Théorie de l'Utilisation progressiste, propagée pour le bien et le bonheur de tous.

Addenda : a) On offrira des facilités particulières aux personnes talentueuses, en fonction des possibilités locales. b) Tous se verront garanti un maximum de facilités, en fonction des conditions locales, ces facilités s’adressant aux personnes ordinaires. c) Les points 9, 10 et a et b sont des processus sans fin et seront régulièrement réactualisés compte tenu des possibilités de la collectivité.

Articles anglais traduits

De nombreux articles ont été écrits en anglais, à la fois par des Indiens (l'Inde étant la patrie de l'auteur de la théorie) et par de nombreux auteurs anglo-saxons. Consultez la traduction de l'article PROUT de Sarkarverse en anglais.

Ouvrage de l'auteur en français

La Vision de la TUP, Théorie de l'Utilisation Progressiste, Prabhat Ranjan Sarkar, ISBN 9782907234054 (978-2-907234-05-4), courte anthologie, éditions Ananda Marga, France, 2011.

Références

  1. "Pour une fraternité universelle" dans La Vision de la TUP, Théorie de l'Utilisation Progressiste, Prabhat Ranjan Sarkar, ISBN 9782907234054 (978-2-907234-05-4), 2011(recueil de textes)
  2. Anandasutram, Ananda Marga Publications, Calcutta, 1984